Les forums de discussion de La revue des professeurs de Lettres

La revue des professeurs de Lettres

Organisation de l'épreuve histoire des arts

Des idées d'activités ? Des conseils ?
Pour partager votre expérience de cours c'est par ici !

Organisation de l'épreuve histoire des arts

Messagepar mumu » 11 Janvier 2013, 02:18

Je suis chargée d'organiser cette épreuve. Comment cela se passe-t-il dans vos ets ? Combien d'oeuvres étudiées ? Les professeurs qui particpent (musique et autres) interrogent-ils les oeuvres des collègues ?
mumu
 
Message(s) : 1
Inscription : 10 Janvier 2013, 02:41

Re: Organisation de l'épreuve histoire des arts

Messagepar MarianeZingraff » 17 Janvier 2013, 13:02

Voici comment nous procédons dans notre établissement :
Principe : chaque enseignant de 3ème étudie en classe de 1 à 5 oeuvres du XXème siècle. Cette étude est approfondie, le professeur dit "tout" sur cette oeuvre, mais laisse aux élèves le soin de se renseigner sur l'artiste ainsi que le courant. Lorsque le professeur présente l'oeuvre à la classe, il prévient les élèves que c'est une des oeuvres HDA, afin que la prise de notes soit plus soutenue.
En mars, les élèves choisissent cinq oeuvres parmi toutes celles qui ont été étudiées en classe. Le jour de l'épreuve, par tirage au sort, ils présentent l'une des cinq oeuvres.
L'oral : L'élève présente sa liste au jury qui choisit une des cinq oeuvres. L'élève prépare son intervention pendant 15 minutes : il n' a à sa disposition qu'une représentation de l'oeuvre et des feuilles blanches. Il fait ensuite son exposé devant le jury pendant 15 minutes.

Tous les professeurs participent aux oraux, nous sommes trois par jury avec dans chaque équipe au moins un professeur d'arts plastiques, de musique, d'histoire-géo ou de français.
Un professeur volontaire récupère toutes les oeuvres étudiées par les collègues sur clé USB, afin que chaque membre du jury puisse se préparer convenablement.

Le nombre d'oeuvres à étudier en cours a été réparti comme suit :
Arts plastiques 5
Musique 5
Histoire-Géo 3
Français 4
LV1 2
LV2 2
Latin /Grec 1
SVT 1
Physique - Chimie 1
Technologie 1
Mathématiques 1
EPS 1

Nous avons décidé cette organisation après une matinée de concertation, et nous la testons pour la première fois cette année, donc je ne peux pas t'en dire tellement plus, mais si tu as d'autres questions, je tâcherai d'y répondre!!

Mariane
MarianeZingraff
Modérateur
 
Message(s) : 16
Inscription : 19 Septembre 2012, 15:29

Re: Organisation de l'épreuve histoire des arts

Messagepar YunSun » 23 Janvier 2013, 14:28

Tiens, cela m'intéresserait d'avoir les oeuvres proposées dans votre collège en Physique-chimie, Mathématiques et Technologie...
YunSun
 
Message(s) : 3
Inscription : 01 Août 2012, 00:21

Re: Organisation de l'épreuve histoire des arts

Messagepar MarianeZingraff » 24 Janvier 2013, 18:10

J'ai fait ma petite enquête et le prof de techno a étudié le viaduc de Millau, le prof de physique étudiera l'atomium de Bruxelles, et le prof de math ne s'est pas encore décidé mais il m'a dit qu'il ne comptait pas forcément étudier une oeuvre en rapport avec sa matière.

Le prof d'histoire étudie des oeuvres priginales : Tintin au Tibet, Sergeant Pepper des Beatles et un bâtiment de Frank Lloyd Wright.
MarianeZingraff
Modérateur
 
Message(s) : 16
Inscription : 19 Septembre 2012, 15:29

Re: Organisation de l'épreuve histoire des arts

Messagepar BlancheR » 25 Janvier 2013, 15:12

En effet, c'est une bonne idée d'investir les professeurs des matières scientifiques et le professeur d'EPS dans le projet histoire des arts. Cela m'intéresserai de savoir comment ils s'y prennent pour présenter leurs œuvres, si vous avez plus d'informations.
BlancheR
 
Message(s) : 8
Inscription : 24 Septembre 2012, 16:01

Re: Organisation de l'épreuve histoire des arts

Messagepar zakhartchouk » 10 Février 2013, 08:24

voici quelques idées que j'ai émises dans mon collège, après un an de fonctionnement (ce qui a permis en partie une amélioration de l'épreuve=

1.Ne pas limiter l’HDA à la classe de troisième. Démarrer au moins pour des profs volontaires un « carnet culturel » comme le prévoient les textes officiels, qui suivrait d’année en année et pourrait être présenté à l’épreuve. Entrainement oral dès la sixième.

2. Revoir le mode d’évaluation. Ne pas s'éparpiller et se limiter à quelques grandes compétences:

• pertinence de la sélection , diversité du choix
• bonne description de la production personnelle
• évocation de la démarche par l’élève, « personnalisation »
• capacités orales
• référence à des connaissances

3. Faire avaliser le choix des œuvres par un enseignant de la classe. Si ce n’est pas fait, le candidat prend le risque du rejet du critère 1

4. Dans l’explication qui est donné aux élèves en cours d’année, il faut préciser qu’ils choisissent soit une œuvre incontestablement artistique, soit s’ils prennent une œuvre « non académique », il faut qu’ils sachent qu’ils doivent justifier leur choix , montrer en quoi un film grand public ou une chanson populaire peuvent avoir une dimension artistique, ou en quoi paradoxalement, le football peut suggérer une œuvre d’art (genre équipe du Brésil, etc.)

5. Pour l’œuvre personnelle, il faut expliquer en quoi elle a un rapport avec l’art

6. Dans les questions des enseignants, bien se limiter à des questions portant sur les œuvres , d’un point de vue artistique. Pas sûr que l’évocation de la première guerre mondiale dans un dessin de Grosz doit déboucher sur une interrogation sur les protagonistes de la Guerre. En rester à l’œuvre et aux références historiques si, et seulement si, elles sont nécessaires.

7. Poser des questions sur la sensibilité personnelle. L’élève a choisi, il faut qu’il argumente en faveur de son choix, qu’il « défende » l’œuvre

8. Sur la question de la littérature. Il me semble que si l’élève prend un texte (poème, page d’un récit…), il doit croiser avec un autre art (musique, peinture, cinéma…) sinon, on risque de faire de l’explication de texte en français ce qui n’est pas le but de l’épreuve.

9. Suggérer tout le long de l’année aux élèves de concevoir leur exposé comme une mise en relation des œuvres avec ce qu’ils connaissent. Ils peuvent notamment montrer les échos de l’œuvre présentée dans la publicité, la culture populaire, les jeux de mots autour de l’œuvre. IL faut les inciter à trouver ces rapprochements (qu’ils osent mettre en relation Vermeer et les yaourts La Laitière, etc. Fuir au contraire les références lourdes (dates, etc.) En revanche, tout tableau devrait être situé dans son lieu actuel d’exposition.
zakhartchouk
Modérateur
 
Message(s) : 4
Inscription : 24 Octobre 2012, 08:40


Retour vers En classe



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron